Nice : la splendide du littoral

Nice est la capitale des Alpes-Maritimes. C’est une de ville les plus touristiques de la planète, comme l’est sa cousine, similaire en de nombreux points, Barcelone.

Ses atouts sont nombreux, entre terre et montagne. Elle possède une identité forte à quelques kilomètres de Vintimille et de la frontière italienne.

Son climat est très doux en hiver, ses lumière hivernales y sont d’ailleurs magiques, attirant de nombreux milanais pour souffler avant l’arrivée du lointain printemps. Le bleu azur de sa baie des anges est aussi mondialement reconnu.

C’est une ville qui possède une histoire riche ainsi qu’une influence forte dans l’art contemporain. Ses marchés et ses studios de cinéma y sont également reconnus depuis longtemps.

Les évènements qui ponctuent l’année sont sont célèbre Carnaval et les grands salons. Elle est également impactée par les sommets internationaux ainsi que les grands rendez-vous de ses voisins Monaco et Cannes.

La vieille ville, aussi appelée “Le Vieux” propose une ambiance singulière aux senteurs diverses mélant cuisine, poubelles et parfums des échoppes. De nombreux restaurant raviront les gourmets.

Ce que l’on conseille à Nice :

  • Coco Beach et le littoral menant à Villefranche-sur-Mer
  • Le “marais niçois” aux multiples bars et boutiques hype, baignant dans la suie de restaurants à socca
  • La colline du château et sa vue
  • le MAMAC (Musée d’art moderne et contemporain)

Réflexion sur le développement du port de Nice

Ville authentique et chaotique, Nice à connu une stagnation sous l’ère de J Medecin puis son successeur Jacques Peyrat à l’heure où les autres grande métropoles françaises se développaient. Il fallu attendre bien longtemps que se créent des larges zones piétonnes et l’arrivée du tramway.

Le tourisme de masse, soutenu par l’avênement du vol low cost, le air’b-n’b a permis la boboisation de nombreux quartiers et spécialement du port. Ce port dont beaucoup de personnes appréciaient le calme et la modération dans le développement touristique devint en quelques années un haut lieux de l’animation, chassant peu a peu la population locale, les familles et les boutiques modestes pour ressembler à un énième quartier bobo formaté pour le toursime aérien. De nombreuses personnes affirment qu’il y a perdu son âme.

Laisser un commentaire